Du IVe au XVe, plus de mille ans de sujets de conversation !
 
Page d'accueil
L'empire romain universel, de 312 à 717
L'empire romain hellénique, de 717 à 1204
Agonie et mort de Byzance, de 1204 à 1453
Un petit aperçu de l'art byzantin
1000 ans de règnes
Aperçu géographique
Laissez vos impressions
Un petit mot en particulier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de la page

 

Alaric

Né vers 370 p.C. sur l'île de Peuce (Roumanie), mort en 410 p.C. à Cosentia, Bruttium (Cosenza en Italie).
Chef de l'armée des Wisigoths à partir de 395, il mena le sac de Rome en août 410, ce qui symbolisa la chute de l'empire romain.
De naissance noble, Alaric commanda de Goths des troupes au sein de l'armée romaine. Mais, en 395, peu de temps après la mort de l'empereur Théodose, il quitta l'armée romaine et il fut élu chef des Visigoths. Du fait que sa tribu n'avait pas reçu les sommes promises par les Romains, Alaric marcha sur Constantinople, avant d'être arrêté par les forces romaines. Il décida de marcher vers le Sud, en Grèce, et saccagea la ville du Pirée (Pireaus, le port d'Athènes) et ravagea Corinthe, Megara, Argos et Sparte. L'empereur d'Orient, Flavius Arcadius, apaisa les visigoths en 397, probablement en nommant Alaric magister militum en Illyricum.


En 401, Alaric envahit l'Italie, mais le 6 avril 402 à Pollentia (Pollenza actuellement), il fut défait par le général romain Flavius Stilicho. Il dut se replier hors de la péninsule. Une deuxième invasion se termina également dans la défaite, bien qu'il arriva à obtenir du Sénat de Rome le paiement d'un lourd tribut. Après que Stilicho fut assassiné en août 408, un groupe d'influence luttant contre la présence barbare prit le pouvoir à Rome. Leur politique mena au massacre, par les troupes romaines, des femmes et des enfants des tribus barbares qui servaient dans l'armée romaine. De ce fait, ces troupes rejoignirent celles d'Alaric, ce qui le renforça grandement.
Bien qu'Alaric désira avant tout la paix, l'empereur d'Occident Flavius Honorius refusa lui accorder les terres et le butin qui étaient demandés. De ce refus découla le siège de Rome par les Visigoths en 408, jusqu'à ce que le Sénat accorde à Alaric subside et aide dans ses négociations avec Honorius. Du fait de l'intransigeance de ce dernier, Rome fut de nouveau assiégée en 409. Il leva son blocus après que Attalus fut proclamé empereur d'Occident. Attalus nomma Alaric magister utriusque militiae ("maître des deux armées"), mail il lui refusa de mener une armée en Afrique. Les négociations avec Honorius cessèrent, et Alaric déposa Attalus pendant l'été de l'an 410.
Rome fut assiégée pour la troisième fois. Le 24 août, des alliés des Visigoths ouvrirent les portes de la ville, et les troupes occupèrent la ville pendant trois jours. En 800 ans, c'était la première fois que la ville était capturée par des ennemis étrangers. Bien que les Visigoths pillèrent Rome, les habitants furent bien traités, et seuls quelques bâtiments furent livrés aux flammes. Alaric abandonna l'idée d'occuper l'Afrique, et il mourut alors que les Visigoths marchaient vers le Nord.

Haut de la page

Aller à la page